De l’importance de la position meta

Capture d_écran 2018-02-06 à 18.29.16A l’occasion d’une session de sensibilisation-formation en Intelligence collective que j’ai animée auprès de porteurs de projets culturels et artistiques, j’ai usé et abusé de temps de méta. Qu’est-ce donc, me direz-vous ?

Si l’on se replonge dans l’étymologie du terme, voici ce que l’on trouve : mot du grec ancien qui signifie « au-dela, après ».

En effet, la position méta permet de conscientiser ce qui est en train de se passer au niveau du corps, du coeur et de l’esprit. Elle permet de prendre du recul, de comprendre, de se recentrer et d’éviter des réactions hâtives parfois peu constructives. Elle permet de rentrer dans un processus d’écoute réelle et bienveillante de l’autre. Ainsi pendant trois heures, j’ai invité les participants à qui je faisais expérimenter des temps d’intelligence collective, à prendre très régulièrement cette position méta afin qu’ils commencent à prendre l’habitude de « relever la tête », « prendre de la hauteur » par rapport aux situations vécues.

En écoutant une conférence de Jean-François Noubel, j’ai retenu une idée forte qui allait dans le sens de mon article : « J’ai décidé dans ma vie, qu’au cours des conversations auxquelles je pouvais prendre part, de parler systématiquement après une longue respiration ». Avec humour, il indique que certains prennent la parole avant qu’il ai eu le temps de terminer sa respiration. Cette pratique, permet selon lui d’initier une transition des individus et des collectifs notamment grâce à l’intelligence collective.

Je suis en accord total avec lui et rien que cette posture de se questionner sur l’intention d’où part ce que l’on va dire, permet de faire des pas de géant quant à l’efficacité des interventions de chacun dans un groupe.

Prenons donc l’habitude de cette respiration-conscientisation et n’ayons pas peur du silence, de la réflexion. Pratiquant régulièrement ce temps de respiration, de silence à l’occasion de temps de travail, mes interlocuteurs sont souvent étonnés et me demandent  » tu es là, tu m’as entendu, ça ne t’intéresse pas… » tellement le silence a disparu des échanges. Mais avec le temps, l’entrainement et la confiance, ce « silence d’enrichissement » doit reprendre corps dans nos échanges au profit de nos intelligences collectives 😉

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s